You are here : accueil > Madeleine 2019 > Rétros Madeleine > Rétro Madeleine 2011 > Cartels 2011 > Corrida du 19 juillet 2011

Corrida du mardi 19 juillet 2011

­ ­­ ­­

­
Retour attendu de la Quinta­ ­ ­

Retour très attendu par l'aficion à Mont de Marsan des toros gris de La Quinta (prix en 2009 au meilleur lot de toros du Sud-Ouest pour les Clubs Taurins Paul Ricard et l'Association des critiques taurins), pour une affiche partagée avec le Maestro El Juli et le nouveau matador Thomas Dufau. La Madeleine aime cet encaste Santa Coloma et reste fidèle à l'élevage d'Alvaro Martinez Conradi. La présence du Maestro El Juli face à cet élevage catalogué "torista" est évènementielle, tout autant que la seconde opportunité donnée au nouveau matador montois Thomas Dufau. Une grande corrida de toros toros pour clôturer cette édition 2011 de la féria de la Madeleine.­
­ ­

­ L'avis de la commission taurine

L'encaste Santa Coloma reste unique parmi les encastes des toros de combat. Le sang Buendia coule dans les veines des petits toros gris élevés par Alvaro Martinez Conradi. Les toros santa-colomeños sont toujours d'une grande vivacité, humiliant beaucoup et dans de longues charges dans des muletas qui doivent toujours être dominatrices à défaut de voir les toreros qui doutent "mangés" par la caste de ces toros qui ne s'en laissent jamais compter. La fixité dans les leurres n'est jamais acquise et le comportement de ces toros peut changer en cours de faena, ce qui rend l'étude de leurs combats toujours passionnante pour les aficionados. Auteur de plusieurs après-midis de grands triomphes, l'éleveur tient à rejouer cette année encore une grande partition de toro dans des arènes qui lui sont particulièrement chères.­


image : portrait Curro DIAZ

Curro DIAZ­

­Escalafón France-Espagne-Portugal 2010
  • place : 20
  • nombre de corridas : 32
  • oreilles : 39
  • queues : 3

Le fin et élégant torero de Linares est en train, temporada après temporada, d'accéder aux plus hautes marches de l'escalafon. Présent dans toutes les grandes ferias, il base sa tauromachie sur une finesse absolue, alliée à une grande technique, qui en font un torero complet. Auteur d'un triomphe important lors de la Féria des Vendanges nîmoises de 2010 (3 oreilles et porte des consuls),il retrouvera un élevage dont il s'e st converti au fil des saisons en spécialiste. Grièvement blessé lors de la dernière féria de Séville, Curro DIAZ revient à Mont de Marsan pour accrocher à sa carte de visite déjà fournie, le grand succès qui lui manque encore dans ces arènes du Plumaçon.

­
­
­­ image : portrait EL JULI­

EL JULI­

­Escalafón France-Espagne-Portugal 2010
  • place : 2
  • nombre de corridas : 76
  • oreilles : 147­
  • queues : 2
­­
­ ­
Pour son second contrat montois, la star absolue El Juli n'a pas choisi la facilité en s'affichant face aux toros de La Quinta qui, avec leur danger toujours présent, nécessite une attention de tous les instants. Mais El Juli démontre, à chaque fois qu'il accepte le défi d'affronter ces toros, que son absolue connaissance du toréo, alliée à une envie de triompher devant tous les encastes, qu'il s'est converti en un champion de cet élevage qu'il n'hésite pas à tuer dans les plus grandes arènes de première catégorie. Après avoir triomphé de façon majuscule en 2009 à Mont de Marsan face à cet élevage, El Juli revient en 2011 pour démontrer qu'il peut avec tous les toros, offrant ainsi aux aficionados du Plumaçon la chance de le voir deux fois pendant la féria, dans des conditions différentes. La synthèse de la philosophie montoise résumée en ce dernier jour de féria ; des toros légendaires combattus par un Maestro d'Époque ; un geste à la hauteur de la réputation du Plumaçon
­

image : portrait Thomas DUFAU­

Thomas DUFAU

­­

Pas d'escalafón


Sacré matador de toros le premier jour de la Féria, le local Thomas DUFAU se voit offrir immédiatement un second contrat, afin de lui permettre de démontrer, comme les deux autres vedettes engagées pour cette Madeleine, qu'il est capable d'affronter tous les toros, quelle que soit leur origine. Les aficionados se rappellent que Thomas DUFAU connait bien cet encaste Santa Coloma, et en particulier les cornus de La Quinta devant lesquels il avait connu, après son succès montois en 2009 devant les novillos d'Enrique Ponce, un retentissant triomphe à Nîmes, en ouvrant la grande porte face à des novillos de ce fer respecté. Un Montois aura tué le premier toro de la Madeleine 2011, et ce même Montois estoquera le dernier cornu de la féria. Un évènement important pour une arène qui écrit une page majuscule de son histoire.­


­
  image : fer et devise élevage La Quinta­­

La Quinta

Origine : Origine : Santa Coloma - Buendia
Ancienneté : 18 Avril 1881
Finca : «Fuen La Higuera» Hornachuelos ( Cordoue)

Temporada 2010 :
5 corridas
16 oreilles coupées­
­
­­­

  • La Quinta
    lien vers description de l'élevage "La Quinta" sur www.terredetoros.com

 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus