You are here : accueil > Madeleine 2019 > Rétros Madeleine > Rétro Madeleine 2012 > Reine des fêtes 2012

Reine des fêtes 2012


image : Photo Mélissa Lamarque (P. Bats)

Résultat des courses : 5-6-1 pour un tiercé dans l'ordre. Il ne s'agit pas de chevaux mais du palmarès de l'élection de la reine des fêtes de la Madeleine 2012 vendredi soir au théâtre du Péglé à Mont de Marsan.

La gagnante a pour nom Mélissa Lamarque. Ses deux dauphines sont Caroline Gloria et Sarah Sommier. C'est ainsi qu'en a décidé le jury qui avait à choisir entre neuf prétendantes.

Le choix du Péglé était une première et il sera probablement pérennisé puisqu'il était plein à craquer (environ deux cents personnes) et que l'ambiance était on ne peut plus conviviale.

"L'année dernière, ça s'était déroulé dans une boîte de nuit et ça n'était pas la même chose", rapportent Marie-Christine Bourdieu et Chantal Davidson, les deux adjointes au maire en charge de l'élection.

C'était plus court aussi. En temps normal, ces concours de miss durent jusqu'à plus d'heure. Là, c'est resté très raisonnable. Trois défilés en tenues décontractée, de ville et de soirée, quelques intermèdes musicaux, une mini-interview des concurrentes et l'affaire était entendue pour le plus grand bonheur de Mélissa Lamarque.

La jeune femme, âgée de 24 ans, est secrétaire chez Fred auto-école. Passionnée d'automobiles et adhérente du club des Vieux pistons, elle ambitionne d'être monitrice de conduite. Autre centre d'intérêt : le rugby et notamment le Stade montois. Hier soir, elle était supportrice de Toulon parce que José Suta, l'ancien deuxième ligne jaune et noir, en porte les couleurs.

Fière de représenter sa ville

Elle s'est présentée sur les conseils de la reine des fêtes de l'an passé, Laura Garcia, et de sa deuxième dauphine Delphy Renaudot. "Je ne savais pas comment ça marchait. Ce sont elles qui m'ont expliqué et donné envie en me racontant que c'était une aventure exceptionnelle d'être reine des fêtes. C'est tentant de représenter sa ville, de voir les fêtes par ce côté-là." À la fois dans les coulisses et en vedette. "Vedette, c'est un grand mot", tempère la jolie brune.

Encouragée par tout son clan fait de collègues, de son patron, de sa maman, de son "chéri"…, Mélissa a évité d'en faire trop. "Tout le monde pouvait gagner, je n'avais pas plus de chance que les autres."

À l'arrivée, "tout le monde était hyper content". "Ils m'ont dit que c'était le plus beau jour de leur vie. Ils exagèrent sans doute un peu mais c'est vrai que c'est un moment magnifique."

Entre le 18 et le 22 juillet, Mélissa sera en vacances. Ce qui tombe bien puisqu'elle va avoir du boulot.
"C'est souvent un écueil cette nécessité d'être disponible durant presque une semaine au mois de juillet. Les étudiantes ont souvent un job d'été", éclaire Marie-Christine Bourdieu. D'où la tentation d'ouvrir le concours aux mineures de 17 ans qui présentent l'avantage d'être encore lycéenne et donc d'avoir du temps. "En plus, on a souvent beaucoup de demandes de jeunes filles de cet âge que jusqu'alors, on était obligé de rejeter."

-----------------­
­ Composition du jury et cadeaux

Le jury qui a noté les huit concurrentes était composé de 13 personnes. Un membre de chacun des neuf conseils de quartier, Nicolas Tachon, conseiller municipal, et quatre partenaires soit un représentant du groupe Dargelos, du Bar des sports, d'Art floral et de la boutique Manoukian.

Les neuf candidates ont eu droit à un repas pour deux au Bar des sports et à un stage d'un mois pour découvrir la salsa chez Couleur Caraïbes. La reine des fêtes et ses deux dauphines ont bénéficié en plus de places de cinéma au Royal et pour des spectacles au pôle culturel, à des fleurs, du parfum et du maquillage mais aussi du foie gras.

Durant toutes les fêtes, la reine sera habillée, coiffée, parfumée et véhiculée. Elle trônera sur un char lors des cavalcades, assistera aux corridas, remettra les prix, en fait sera omniprésente. "Le lever, c'est tous les matins à 7 heures", sait Melissa, "il faudra se coucher tôt pour tenir le coup."

Sud Ouest | Jean-François Renaut­ | 10 juin 2012­




Élection reine des fêtes 2012


Reine des fêtes, appel à candidature

Comme chaque année, un appel à candidature est lancé pour procéder à l'élection prévue le vendredi 8 juin. Forte de son expérience, Delphy Renaudot, dauphine 2012, endosse le costume d'agent recruteur.­­
­ Quel souvenir gardez- vous de votre règne de dauphine ?
Delphy Renaudot : Que des bonnes choses. Cela s'est très bien passé, c'est une très belle expérience et cela m'a beaucoup aidée à m'intégrer dans une ville où je venais d'arriver.
Vous n'êtes donc pas Landaise ?
D. R. : Et non, à l'époque je débarquais de Paris, j'avais suivi mes parents qui s'installaient à Mont de Marsan pour tenir le bar des sports, c'est d'ailleurs des clients de notre établissement qui m'ont incitée à participer à ce concours de Reine des fêtes.
Des regrets ?
D. R. :
D'avoir suivi mes parents ? Pas du tout. Je suis heureuse dans les Landes et pour rien au monde je retournerai à Paris. Quant à mes premières Fêtes avec la couronne de dauphine cela n'a été que du bonheur.
Un conseil à celles qui hésitent à concourir ?
D. R.
: Qu'elles surmontent leur appréhension, c'est un vrai privilège que de participer à ces fêtes comme si on était un VIP.
­ image : Visuel élection reine des fêtes Madeleine 2012­
Et vous, où serez-vous en juillet prochain ?
D. R.
: Dans la coulisse, car si j'avais pu me représenter au concours, je l'aurais fait. Comme je suis esthéticienne à domicile on m'a demandé de maquiller la Reine et ses dauphines durant la cérémonie. Je serai à leurs côtés pour les encourager et leur donner des conseils.
Que leur souhaitez-vous ?
D. R.
: Qu'il fasse un meilleur temps que l'a n dernier mais cela ne sera pas trop difficile !

image : Affiche élection reine des fêtes Madeleine 2012
­




 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus