You are here : accueil > Je m'informe > Actualités > Actualités 2010 > Articles 2010 > Enrique Ponce récompensé pour sa faena 2009

Enrique Ponce récompensé

­­­Le 1­er Trophée de la plus belle passe de la Madeleine, décerné par un jury de rugbymen, pour le maestro Enrique Ponce

­ ­
­La passe, élément fondamental du jeu de rugby, est aussi la base de l'art taurin. La passe est le trait d'union entre ces deux cultures rugbystique et taurine, si proches et si parfaitement partagées dans le Sud de la France. D'où la justification d'un nouveau trophée original, celui de la plus belle passe des fêtes de la Madeleine, décerné par des rugbymens aficionados.

C'est ainsi que l'an passé, Pierre Albaladejo, André Boniface, Denis Charvet, Marc Dalmaso, Christian Darrouy, Benoît Dauga, François Gelez, Max Godemet, Cédric Heymans (président), Vincent Moscato et Stéphane Prosper ont assisté aux corridas de la Madeleine 2009 et ont choisi Enrique Ponce comme étant le torero ayant réalisé le plus beau geste, la plus belle passe symbolisant ce lien, ces valeurs communes que sont la beauté du geste, la solidarité, le don de soi, le courage et la fugacité de l'instant.

­­C'est le mercredi 14 avril dernier que le maestro est venu réceptionner son prix au restaurant "La Table de Margot" à Mazerolles, accueilli le maire de Mont de Marsan, Geneviève Darrieussecq, qui s'est dit très touchée par sa venue dans les Landes alors que Ponce devait toréer deux jours après à Séville, avant d'expliquer le pourquoi de ce trophée : "Autant dans le rugby que dans la corrida, deux grandes passions montoises, il y a une même philosophie de la passe, c'est-à-dire faire vivre une émotion".

Réceptionnant la liaison comme un ballon, Marie Sara poursuivait l'analogie en énumérant les qualités d'une passe, qu'elle soit taurine ou rugbystique : préparation avec "temple", réalisation avec "sitio" etc.

Le président de la Commission taurine, Guillaume François, détaillait ensuite la passe unanimement retenue par le jury, à savoir la "Poncina" réalisée par Enrique Ponce face au 4ème toro de D. Samuel FLORES le Lundi 20 Juillet 2009 (voir faena sur la video).

  ­
­
­ ­­ ­ ­ ­

Cette passe originale (voir vidéo ci-dessous), inscrite récemment dans le répertoire d'Enrique Ponce, a été commentée - et mimée ! - par le torero expliquant comment le toro est conduit dans un changement de main par devant, le torero (genou à terre !) basculant le poids de son corps d'un genou à l'autre pendant la passe, le tout évidemment sans que le torero ne bouge d'un iota.


­ Ponce a imaginé ce mouvement circulaire inédit et très long au campo face à des vaches, avant de le tenter dans une arène, devant un toro : "Le torero doit toujours être dans la recherche de la perfection et de l'innovation. A fortiori quand il a comme moi 20 ans d'alternative !" a précisé Enrique Ponce avant de tendre le micro à Cédric Heymans.

 

­ ­ ­­
­

­­Lequel Heymans a mis en avant le courage dont font preuve les toreros ("On nous compare souvent, nous les rugbymen, à des gladiateurs descendant dans l'arène. Mais ceux sont eux les vrais gladiateurs !" ) avant de promettre d'essayer la "Poncina" à l'entraînement : "Et si ça marche, je la sortirai en match !".

L'international français, qui n'a pas hésité à faire un aller-retour depuis Toulouse pour assister à cette soirée, a ensuite remis au maestro un trophée spécialement réalisé par Jean-Pierre Rives, ainsi qu'un maillot du XV de France (Galles - France 2010) signé de l'ensemble des joueurs futurs vainqueurs du Grand Chelem.

La soirée qui a suivi fut d'autant plus agréable et mémorable que l'homme Ponce a su séduire une assistance qui l'était déjà a priori par le torero.

  ­



 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus