You are here : accueil > Madeleine 2019 > Rétros Madeleine > Rétro Madeleine 2011 > Cartels 2011 > Corrida du 17 juillet 2011

Corrida du dimanche 17 juillet 2011

­ ­­ ­­ ­­

­ ­ ­ ­
Mont de Marsan, théâtre de l'inédit ­ ­ ­

Fidèle à sa tradition dominicale de "toro-toro", Mont de Marsan programme à nouveau les toros français de Robert Margé. Pour les combattre, une figura et des toreros aguerris. Le Plumaçon devient le théâtre de gestes importants de la part de toreros vedettes. Le triptyque voulu par la commission taurine, "Mont de Marsan plaza de toros, de toreros et de gestes", est ainsi à l'h onneur pour la troisième année consécutive. La corrida de Margé, dont la plupart des toros ont cinq ans, est de présentation exceptionnelle. Mont de Marsan théâtre de l'inédit avec une des seules comparutions du Maestro El Fundi dans le sud-ouest et la présence exceptionnelle de Sébastien Castella, dans une confrontation à distance avec El Juli dans des registres sortant de l'ordinaire de la temporada. Un des cartels forts et phares de la Féria 2011.
­ ­

­ L'avis de la commission taurine

Le dernier lot de Robert Margé lidié à Mont de Marsan avait ravi les aficionados (trois grands toros, Madeleine 2007). Robert Margé revient cette année avec un lot de "cinqueños" superbe de présentation, dans la tradition torista d'un dimanche de Madeleine. En mélangeant les sangs Cebada Gago et Santiago Domecq, Robert Margé a su créer un encaste propre, alliant bravoure et combativité avec du potentiel de mobilité pour les faenas. Des toros d'abord à déchiffrer avant de vouloir les toréer. En cette année de présidence montoise de l'Union des Villes Taurines de France, Mont de Marsan peut s'enorgueillir de programmer un torero français à chaque corrida et une ganaderia française parmi les plus grands noms ganaderos actuels.


­
­ image : portrait EL FUNDI

EL FUNDI­

­Escalafón France-Espagne-Portugal 2010
  • place : 30
  • nombre de corridas : 21
  • oreilles : 9­
  • queues : 1
­­
­
Les années passent sur le Maestro de Fuenlabrada sans entamer sa détermination ni son envie de triompher des corridas les plus dures, les plus exigeantes, les plus éprouvantes, aussi. Après un terrible accident dont les conséquences auraient pu être dramatiques, El Fundi est revenu à son meilleur niveau, affinant son toréo pour lui donner le maximum de profondeur. Injustement oublié de nombres d'arènes dans lesquelles il a triomphé régulièrement, Mont de Marsan est fière de programmer celui qui jouit dans le sud-ouest d'un statut de star, durement gagné dans les ruedos les plus exigeants, face aux toros les plus compliqués. La Madeleine et son public ont une certaine conception de la fidélité qui s'exprime, cette année encore, pour que l'histoire d'amour d'une région et d'une figura puisse encore faire naître de belles émotions, au centre du Plumaçon.
­

image : portrait Sébastien CASTELLA

Sébastien CASTELLA­

­Escalafón France-Espagne-Portugal 2010
  • place : 8
  • nombre de corridas : 55
  • oreilles : 62
  • queues : 0

Second paséo du Maestro de Béziers qui a accepté de s'annoncer face à cette corrida de cinq ans de Margé. Un geste et un défi de la part d'un Maestro, qui aura à cœur de rivaliser avec EL JULI. Deux vedettes doublées pendant cette féria, afin de montrer au public montois l'étendue de leur maestria face à des toros qu'ils ne combattent pas tous les dimanches. Voilà la philosophie de la Féria 2011. Castella a accepté le challenge, montrant ainsi son attachement à cette arène qui lui est fidèle depuis plusieurs années. Première figura à accepter de toréer la corrida dominicale traditionnellement « torista » de la Madeleine, Sebastien Castella démontre qu'il est une figura incontestable et le fait qu'il accepte de faire un "geste" fort à Mont de Marsan prouve que le Plumaçon est revenu à son rang, parmi les arènes les plus importantes du circuit professionnel.


image : portrait Matias TEJELA­­

Matias TEJELA

­Escalafón France-Espagne-Portugal 2010
  • place : 27
  • nombre de corridas : 26
  • oreilles : 26
  • queues : 0

Un des triomphateurs de la Madeleine 2010 (deux oreilles et grande porte en compagnie d'El Juli, toros de Garcigrande, avec un coup de corne à la cuisse) revient légitimement à l'édition 2011, Mont de Marsan sachant être fidèle avec les toreros qui y triomphent Jeune loup ambitieux, rêvant de se tailler une place de choix dans le toreo, Tejela veut marcher vers le statut de figura. Pour y parvenir, celui qui coupe chaque temporada des oreilles dans toutes les plazas de premières catégories dans lesquelles il est systématiquement engagé, a accepté de s'afficher devant cette corrida impressionnante de Robert Margé, voulant ainsi démontrer à l'aficion de Mont de Marsan que sa place est légitime et qu'il accepte de combattre tous les toros qui lui sont offerts. Un torero généreux pour une feria ambitieuse.­


­
  image : fer et devise élevage Robert Margé­­­­

Robert Margé

Origine : Cebada Gago et Santiago Domecq
Ancienneté : -
Finca : "Mas de Monteilles" Fleury d'Aude (Hérault)

Temporada 2010 :
2 corridas
10 oreilles coupées
2 vueltas al ruedo­­
­
­­­­

  • Robert Margé
    lien vers description de l'élevage "Robert Margé" sur www.terredetoros.com

 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus