You are here : accueil > Madeleine 2022 > Rétros Madeleine > Rétro Madeleine 2022 > Corrida du mercredi 20

Corr­ida du mercredi 20 juillet

­ Toros de Victoriano del Rio

­ ­

­Le mot de Christophe Andiné
Président de la Commission taurine extra-municipale

"­Offrir à Antonio Ferrera un doublé lors de notre feria pour ses 25 ans d'alternative n'est pas une chose anodine !
Au vue de sa prestation historique l'an passé, nous avons souhaité vous proposer deux après-midis de toros avec ce maestro si singulier. Tout d'abord, en ouvrant les festivités avec la belle corrida de Victoriano del Rio, une des ganaderias les plus demandée des grandes plazas espagnoles. Il sera accompagné du riojano Diego Urdiales, auréolé de son grand triomphe sévillan de l'automne dernier, et de Daniel Luque, le grand triomphateur de la temporada du sud-ouest 2021. Un cartel inédit qui mise sur la maturité et la créativité de trois grands maestros !
"


Les toreros


Antonio Ferrera (Jose Antonio Ferrera San Marcos)

Né le 19/02/1978 à Bunyola (Iles Baléares - Espagne)
Début avec picadores : 05/02/1995 à Zaragoza
Alternative: Olivenza le 02/03/1997 Parrain : Enrique Ponce Témoin : Pedrito de Portugal

image : Antonio Ferrera (Jose Antonio Ferrera San Marcos) à Cheval

Après une carrière de novillero très prometteuse, Antonio Ferrera connaît des débuts de torero plus mitigés. On lui reproche son toreo électrique et de la générosité pas toujours maîtrisée. Son engagement perpétuel face aux élevages les plus exigeants, sanctionné par de multiples cornadas, force tout de même le respect. Parvenu à maturité, son toreo va se transformer, impressionner et séduire l'aficion. Sa carrière va s'enrichir de succès historiques : triomphateur de la San Isidro en 2013, de Seville en 2014 après une faena majuscule face à un Victorino, puis de la Feria d'automne de Madrid en 2019, où toute la variété de son toreo et son sens de la lidia ont fait rugir Las Ventas lors de cet encerrona très abouti.


Diego Urdiales


image : Diego Urdiales
Né le 31/05/1975 à Arnedo (Espagne)
Début avec picadores : 21/03/1992 à Arnedo
Alternative : Dax le 15/08/1999 Parrain : Paco Ojeda Témoin : Manuel Diaz "El Cordobes"

Entré à l'âge de 11 ans à l'École Taurine d'Arnedo, élu meilleur novillero de sa promotion, il lui faudra attendre une dizaine d'années pour se voir consacrer lors du « Zapato de Oro » de 1998 et prendre l'alternative l'année suivante dans les arènes de Dax. Des débuts remarqués mais le manque de contrats va vite semer le doute chez le torero. Il lui faudra croiser en 2007 à Arnedo « Molinito », toro de Victorino qu'il graciera, pour redonner un second souffle à sa carrière.
Torero à la tauromachie mesurée, précise et authentique, d'où se dégage l'arôme du toreo d'antan, il est aujourd'hui parvenu à maturité. Désigné par Curro Romero comme son héritier dans l'art de sublimer une tauromachie classique et d'inspiration, Diego est venu sceller cette reconnaissance lors de la dernière Feria d'automne de Séville où il a coupé deux oreilles d'un toro de Garcigrande.


Daniel Luque (Daniel Ruffo Luque)


image : Daniel Luque (Daniel Ruffo Luque)
né le 21/11/1989 à Gerena (Espagne)
Début avec picadores : 19/03/2005 à Cortes de la Frontera
Alternative : Nîmes 24/05/2007 Parrain : El Juli témoin : José Tomas

Après un début de carrière qui le prédisposait à rejoindre le wagon des figuras, Daniel Luque s'est au fil des temporadas retrouvé dans l'anonymat. Mais l'aficion française, sensible aux qualités réelles de cet excellent torero, lui a permis depuis 2018 de rebondir et prendre un nouveau départ. Les succès probants lors des dernières temporadas tel que le solo de Bayonne en 2019 et des prestations de qualité à Vic , Dax et Mont de Marsan en attestent.
­ Désigné meilleur torero de la temporada 2021 du sud ouest par l'Union des Clubs Taurins de France et triomphateur régulier dans les plazas espagnoles, il est remonté par ses propres mérites en haut de l'escalafon. Sa tauromachie pleine de toreria face à tout type de toros et d'encastes font de ce torero l'élément incontournable des cartels de notre région.
­

L'élevage

Victoriano del Rio

Ganaderos des temps modernes et issus d'une famille de tradition ganadera, Victoriano et son fils figurent aujourd'hui parmi les meilleurs ganaderos espagnols. D'une sélection des plus rigoureuses depuis 1985 l'année de la création de l'élevage d'o rigine Domecq via Jandilla et el Toreo entre autres, ce fer n'a cessé de progresser pour devenir un des plus présents des ferias de Madrid ou encore Séville.
Nous aurons l'espoir de retrouver ces toros bien présentés offrant un large éventail de pelages qui se distinguent par une noblesse inlassable et l'abondance de leurs charges généreuses, parfois piquantes.
Dernière venue à Mont de Marsan : le 24/07/2015 - Mano a Mano Enrique Ponce / Ivan Fandiño






­­ ­
­­ image : Bache de la corrida du mercredi 20 juillet 2022­­­

­­­­­­­­­­­ ­
­   image : Logo Facebook image : logo Twitter ­­­ image : Logo YouTube image : Logo flux rss­­    ­ image : Logo Facebook ­­­ image : Logo YouTube image : Logo Instagram­­

­­

 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus