You are here : accueil > Madeleine 2022 > Rétros Madeleine > Rétro Madeleine 2022 > Corrida du jeudi 21

­Corrida du jeudi 21 juillet

Toros d'Hermanos Garcia Jimenez­


Le m­ot de Christophe Andiné
Pr­ésident de la Commission taurine extra-mu­nicipale

"Pour cette seconde corrida de la feria, nous avons voulu proposer un cartel insolite avec 3 noms qui ne laissent pas de marbre parmi lesquels le matador andalou Morante de la Puebla, le torero le plus attendu­ de l'année. À ses côtés, Juan Ortega dont le toreo tout en sobriété, de grande élégance et de grâce esthétique, s'est vu récompenser de l'Oreille d'Or décernée par Radio Nacional de España pour la temporada 2020. Pour compléter le cartel, le jeune torero tolédan Tomas Rufo, sorti par la grande porte de Las Ventas en 2019, sa temporada 2021 a été marquée par son alternative triomphale, faisant de lui le grand espoir de l'année 2022. Les trois toreros affronteront les toros de la ganaderia Hermanos Garcia Jimenez, issus de l'encaste Domecq."


Les toreros


Morante de la Puebla

Né le 02/10/1979 à La Puebla del Rio (Espagne)
Début avec picadors : 16/04/94 à Guillena
Alternative : Burgos le 29/06/1997
Parrain : Cesar Rincon // Témoin : Fernando Cepeda

image : Morante de la Puebla - © Eric Erb
© Eric Erb

Le Torero de l'année ! Morante de la Puebla a assumé le statut de figura en osant affronter une diversité d'encastes et a ponctué, avec une certaine régularité, ses prestations du sceau de son entrega et de sa toreria comme par exemple l'œuvre d'art distillée durant la Feria San Miguel de Séville.
Il termine cette temporada, qu'il n'est pas faux de considérer comme la meilleure de sa carrière, à la première place de l'escalafon, récompensé en suivant par le Prix National de Tauromachie concédé par le ministère de la Culture et l'Oreille d'Or 2021 par Radio Nacional de Espana et sa célèbre émission "Clarin".
Torero artiste, torero baroque, torero d'inspiration, torero de Epoca, Morante de la Puebla est tout cela à la fois. Les arènes du Plumaçon peuvent se réjouir de sa présence dans ce cartel phare de la temporada.


Juan Or­tega
Né le 08/10/1990 à Sevilla (Espagne)
Début avec picadors : 24/05/2011 à Cordoba
Alternative : Pozoblanco le 27/10/2014
Parrain : Enrique Ponce // Témoin : J.M. Manzanares

image : Juan Ortega - © Eric Erb
© Eric Erb

Il aura fallu patienter jusqu'à sa prestation du 15 août 2018, plaza de Las Ventas de Madrid, devant un lot de Valdefresno, pour que ce torero aux qualités exceptionnelles subjugue et attire l'attention de la presse spécialisée : "Surprise de l'été", "Révélation de l'année"... Sa carrière jusqu'alors dénuée de contrats a enfin pu décoller.
Son toreo tout en sobriété, de grande élégance et de grâce esthétique se voit récompenser par l'Oreille d'Or de Radio Nacional de Espana pour la temporada 2020.
Avec un total de 32 corridas en 2021, il termine sa saison lors de la San Miguel de Séville, par deux démonstration majuscules capote en main, qui resteront dans les mémoires.
Désormais présent dans la plupart des grandes ferias, le Plumaçon est heureux de retrouver celui qui avait été sélectionné en tant que triomphateur du Bolsin de Bougue pour la novillada sans picadors de la Madeleine 2010 où il triompha en coupant 3 oreilles.



Tomas Rufo
Né le 08/07/1999 à Pepino (Espagne)
Début avec picadors : 13/05/2018 à Talavera de la Reina
Alternative : Valladolid le 11/09/2021
Parrain: El Juli // Témoin : J.M. Manzanares

­ image : Tomas Rufo - © ToroMag
© ToroMag

Ce jeune torero tolédan a surgi dans la sphère taurine lors de la temporada 2019 où il s'est vu décerner le prix "torero révélation". Remarqué lors des novilladas nocturnes de Madrid dont il remporta brillamment la finale, il fut logiquement engagé pour la feria d'automne et profita de cette nouvelle opportunité pour ébahir l'exigeante aficion madrilène et sortir par la grande porte de Las Ventas.
Sa temporada 2021 a été marquée par son alternative triomphale - qui n'avait pu se dérouler en 2020 au Plumaçon en raison de la pandémie - faisant de lui le grand espoir de l'année 2022.­ Sous la protection de la casa Lozano, les portes de toutes les grandes ferias lui sont désormais ouvertes.
C'est donc avec satisfaction que la Commission taurine va enfin pouvoir présenter, en tant que matador de Toros, à l'aficion du Sud Ouest et montoise en particulier, celui que l'on décrit comme la future figura des années à venir.





L'élevage


Hermanos Garcia Jimenez

Plus connu en tant qu'apoderado et empresario sous le nom de "Matilla", Teodoro Garcia Gonzalez a fondé cet élevage en 1987, pour le transformer en 1991 au nom de ses enfants Antonio et Jorge. On profita de cette transition pour éliminer le cheptel et le remplacer par des vaches et sementales de Jandilla et Juan Pedro Domecq Solis, base de cet élevage désormais incontournable des Ferias majeures. On se souvient de leur présentation le 18 juillet 2005 dans les arènes du Plumaçon, où ils obtinrent les louanges unanimes des aficonados et de la presse.
Le prix du meilleur lot de la feria San Miguel de Séville 2021 leur a été attribué, traduisant le bon moment que traverse cet élevage.






­


­­ image : Bache de la corrida du jeudi 21 juillet 2022­­­

­­­­­­­­­­­ ­
­   image : Logo Facebook image : logo Twitter ­­­ image : Logo YouTube image : Logo flux rss­­    ­ image : Logo Facebook ­­­ image : Logo YouTube image : Logo Instagram­­

­­

 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus